Evandro Roncatto – CM 03/04

Championship Manager 2003/2004 , comme tout opus, avait son lot de pépites : Wael Reyad, Orri Freyr Oskarsson, Freddy Guarin, Riccardo Montolivo, Jose Julian De la Cuesta et j’en oublie bien sûr. J’ai décidé de parler de celui qui m’a sûrement le plus marqué sur le secteur offensif : Evandro Roncatto. Attaquant Gauche/Centre brésilien né le 24 Mai 1986, il valait moins d’un million d’euros, comme beaucoup de pépites à l’époque, le rapport qualité/prix était différent !

CM 03/04

Pourquoi est-il une pépite ? Il vient d’obtenir le titre de champion du monde U17 avec le Brésil et finaliste de la Copa America U17. Cette génération n’a pas vraiment percé au haut niveau, paradoxalement ; le plus connu reste Ederson ( ex Nice et Lyon ). Ne trouvant pas de joueurs connus au Brésil durant cette CDM U17, j’ai fouillé les autres pays pour voir qui y participa, j’ai trouvé : Joao Moutinho, John Obi Mikel, Keylor Navas, Lucas Biglia, Ezequiel Garay, Freddy Guarin, David Silva, Cesc ou encore le fameux Freddy Adu.

Pour vous rafraîchir la mémoire, voici un screen des statistiques du brésilien à l’époque :

Evandro Roncatto 0304.jpg
Evandro Roncatto sur CM 03/04

Après CM

Voyage, voyage. Après son titre de champion du monde, il a fait 16 matchs dans la saison avec son club formateur, Guarani qui malheureusement n’arrivera pas à se maintenir. Il n’obtient plus de temps de jeu en Serie B, et commence ses voyages : Santo André ( Serie B ), Paysandu ( Serie B ) et Ipatinga ( toujours en Serie B ). Lors de la saison 2007/2008, il a 21 ans et il a enfin l’opportunité de venir en Europe. Comme beaucoup de brésiliens, il atterrit au Portugal, et pour lui ce sera le club de Belenenses.

Il a enfin du temps de jeu et fera 50 matchs sur deux saisons, mais le talent ne confirme pas : seulement 4 buts.

Saison 2009/2010 : il signe gratuitement dans un autre club de la division, Paços de Ferreira où il ne fera que 4 matchs… Pour repartir gratuitement dans un club chypriote : Ermis Aradippou, où il fera deux bouts de saison avec 37 matchs et 7 buts au compteur. Un joueur moyen qui va encore voyager : dans un premier temps sur la même île, du côté de Famagouste pendant 2 saisons encore, puis Bulgarie avec Beroe Stara Zagora, 0 but au club.

On est en 2013/2014, j’espère que vous suivez encore, il fait la deuxième moitié de la saison à Niki Volou, un sombre club grec, toujours sans planter de pion.

Fin de saison, il retourne au Portugal, en deuxième division au club de l’Oriental Lisboa où il récupère pas mal de temps de jeu, bilan : 37 matchs 4 buts !

L’avion n’a plus beaucoup de carburant, mais il ne s’arrête pas pour Roncatto. On décolle cette fois au Kazakhstan à l’Irtysh Pavlodar en 2015 où il fera sa meilleure saison : 11 matchs 5 buts !

Après ça, il revient au pays : Rio Branco ( EC ), club de division inférieure à la Serie D, je n’ai pas trouvé de statistiques pour son bout de chemin avec ce club !

Et on arrive enfin, à cette année, où la légende brésilienne débarque…….. en Norvège ! La deuxième division pour être précis, au club de Raufoss Fotball ! Il ne fera que 4 matchs… Pourquoi ? Encore un mystère…

Roncatto 2017.png
Evandro Roncatto sur FM17

L’avion bat de l’aile, et le dernier arrêt en date est au 1er Mars 2017, où il est de nouveau au pays : le FC Cascavel, un club crée en 2008 qui joue dans une très basse division dans l’état de Paranà où l’on retrouve d’autres clubs comme l’Atletico Paranaense ou Coritiba.

Compliqué de trouver des informations concernant ces courtes périodes dans les clubs qu’il a visité, néanmoins, on peut se poser des questions sur la motivation du joueur…

Conclusion

From hero to zero comme on dit outre-Manche. Symbole d’une génération brésilienne U17 championne du monde qui n’a pas percé, les meilleurs joueurs sont restés au pays dans des clubs moyens. Evandro Roncatto a peut être profité de sa réputation virtuelle pour voyager autant.

Les statistiques qu’il a obtenu tout au long de sa carrière sont faibles, le nombre de buts marqués dans sa carrière professionnelle dans la réalité était largement faisable en une saison virtuelle…

Bref, Evandro a donc joué dans 6 pays différents + son pays d’origine pour un total de 15 clubs différents ! Instable.

Ecrit par Thomas P.

Crédit photo : leballonrond.fr

Sources : Wikipédia / Championship Manager 03 04 / Football Manager 2017

3 commentaires sur « Evandro Roncatto – CM 03/04 »

  1. Evandro Roncatto… Mon serial buteur avec l’ASM sur cet opus. Inarrêtable sur les centres du Rothen/Giuly. Que de bons souvenirs. Dommage que la réalité s’oppose au virtuel. Super article.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s